Resources

SPORTS NAUTIQUES, PORTS ET MARINAS, ESPACES NATURELS MARITIMES ET PLUS ENCORE
Aires naturelles protégées

El Parque Natural y la Reserva Marina de las Islas Columbretes

Castellón Mediterráneo
Comunitat Valenciana

Bienvenue sur les îles Columbretes, l’un des sites les plus emblématiques pour les amateurs de la mer mais peut-être encore méconnu de beaucoup de monde. Ce parc naturel, qui est également une réserve marine, se situe à 30 milles marins de la ville de Castellón de la Plana ou Alcalà de Xivert (Alcossebre).

Cette réserve naturelle protégée a fêté ses 30 ans en 2018. Elle se compose d’un ensemble de quatre groupes d’îles et d’îlots d’origine volcanique. On peut y accéder à bord d’embarcations privées ou de celles des entreprises de tourisme nautique, 2 à 3 heures de navigation à moteur étant nécessaires. Les ports péninsulaires les plus proches sont Alcalà de Xivert, Oropesa et Castellón.

En raison de leur fragilité, il n’est possible de visiter que l’île la plus grande, l'Illa Grossa, en groupes réduits accompagnés des gardes de la réserve, qui expliquent les aspects les plus importants. Le parcours est linéaire et débute sur les escaliers taillés dans la roche, qui s’étendent du port au phare, en passant par le centre de visiteurs qui abrite une intéressante exposition sur l’histoire de l’humanité et la pêche dans le secteur de Las Columbretes. Pendant le trajet, en fonction de l’époque, il est possible d’observer de nombreux oiseaux terrestres et marins, lézards, insectes et les plantes les plus représentatives, toujours entourés de l’omniprésente et belle mer Méditerranée.

Il est important de rappeler que les visiteurs souhaitant découvrir l’île doivent se plier à une série de précautions, afin d’interférer un minimum avec le délicat écosystème. En ce sens, les visites sont obligatoirement guidées et les réservations ne sont pas autorisées. Une fois sur terre, il faut suivre l’itinéraire de visite, éviter de marcher sur les rochers pour accéder à la mer, ne pas fumer ni manger (les repas se prennent à bord du bateau). Étant donné que l’île ne dispose pas de service de bar, il est recommandé de prévoir une bouteille d’eau potable, une protection solaire et des chaussures fermées. Même si la plongée en apnée est autorisée, la plongée avec bouteille est restreinte, il est donc recommandé de contacter les centres de plongée agréés (les plus proches se situent à Oropesa, Alcalà de Xivert et Castellón), qui se chargeront de toutes les démarches nécessaires pour que vous puissiez pratiquer l’activité confortablement. Il est possible de passer la nuit sur l’île, sous réserve que les voiliers soient amarrés à la baie. S’agissant d’une réserve marine et d’un parc naturel, il est recommandé de consulter les conditions de visite, de mouillage et de débarquement.

Un peu d’histoire : Les premières nouvelles concernant Las Columbretes apparaissent dans le livre « Geographica », écrit par Estrabón au Iº siècle avant Jésus-Christ, citées comme les îles Ophiusa, en allusion à la quantité de serpents qui vivaient sur les îlots. Deux siècles plus tard, Plinio et Mela ont conféré aux îles la dénomination latine de Colubraria, précurseur de son nom actuel. À partir du XVIº siècle, des travaux ont été entamés dans le phare afin de permettre l’installation des premiers gardiens de phare, avec leurs familles, jusqu’en 1975, année de leur automatisation. De cette époque, outre le phare, subsistent un cimetière, les casernes aujourd’hui habitées par les surveillants, une image de la Virgen del Carmen et des vestiges de jardins, poulies et escaliers de pierre menant à la mer.

En dépit du grand nombre d’espèces arrivées au fil de l’histoire, seules celles qui se sont adaptées aux conditions extrêmes d’aridité, de salinité, de sécheresse ou aux tempêtes ont survécu. Six espèces marines font régulièrement leurs nids sur ses falaises volcaniques (le goéland d’Audouin, le cormoran huppé, le Puffin de Scopoli, le goéland leucophée, l’océanite tempête et le faucon d’Éléonore) et, au fil des ans, les îles ont été fréquentées par plus de deux cents espèces d’oiseaux migrateurs.

L’importante quantité de poissons présents dans les eaux de Las Columbretes est impressionnante, tels que des mérous ou des maigres et leur passivité face à la présence humaine, grâce à la régulation de la pêche. La richesse des algues du fond de Las Columbretes est également un signe de la qualité des eaux et de la protection de l’environnement. À proximité des îles, il est également possible de profiter de la présence de grands dauphins, barracudas ou poissons-lunes. Occasionnellement, il est possible d’observer de grands cétacés, tels que le rorqual commun.

La réserve naturelle dispose d’un centre d’information, situé au Planétarium de Castellón, qui accueille une exposition permanente consacrée aux aspects culturels et naturels les plus importants des îles. Il existe également un centre de visiteurs sur les îles.

+ Info 

Nous vous présentons ci-après quelques-unes des expériences qui vous permettront de profiter au maximum de ce précieux recoin de la région de Valencia :  

 

El Parque Natural y la Reserva Marina de las Islas Columbretes

Lieu ouvert